Innovation

Innovation : performance acceptable

Comme l’an dernier, Montréal obtient des résultats acceptables en matière d’innovation, quoiqu’en deçà de son potentiel. Les nouvelles données du recensement montrent qu’elle ne s’est relativement pas améliorée depuis 2014.

La capacité d’innover de Montréal est relativement bonne, mais elle a de la difficulté à traduire ce potentiel en innovation. Elle se situe légèrement au-dessus de la médiane en ce qui concerne la maind’oeuvre des secteurs d’avenir, et un peu en dessous pour ce qui est du nombre de diplômés en sciences, technologies, génie et mathématiques (STGM) et de la disponibilité du capital de risque.

L’apport de la nouvelle « supergrappe » sur l’intelligence artificielle sera intéressant au cours des prochaines années, pour autant que le capital humain nécessaire à cette industrie innovante soit accessible.

Main-d’oeuvre oeuvrant dans les secteurs d’avenir

Main-d’oeuvre oeuvrant dans les secteurs d’avenir



Notes : 1) Provinces correspondantes pour le Canada. Les types d’emplois incluent entre autres : conception de systèmes informatiques, fabrication de produits aérospatiaux et de leurs pièces, télécommunications, fabrication de produits chimiques, services de recherche et de développement scientifiques, grossistes-marchands de produits pharmaceutiques, d’articles de toilette, de cosmétiques et d’articles divers.  2) Donnée non disponible pour Phoenix.  Sources : Statistique Canada; Bureau of Labor Statistics.

0
sur 15

Montréal conserve son 6e rang de l’an dernier en ce qui concerne la proportion de la main-d’oeuvre dans les secteurs d’avenir. Elle occupait le 4e rang en 2014. La proportion de la main-d’oeuvre qui travaille dans les domaines d’avenir baisse très légèrement, passant de 4,9 % en 2015 à 4,8 % en 2016. Cela dit, l’écart entre Montréal et la ville qui la suit de plus près, Denver (4,5 %), s’est creusé, tout comme l’écart avec Toronto (au 5e rang) qui est maintenant à 5,1 %.

Nombres d’ententes en matière de capital de risque par année

Nombres d’ententes en matière de capital de risque par année



.

Source : Thomson Reuters.

En ce qui a trait à ce sous-indicateur, Montréal gagne deux rangs, après en avoir gagné un l’année précédente. La métropole occupe la 6e place du classement en 2016, contre la 8e en 2015. En passant de 103 à 133 ententes d’investissement de capital de risque en deux ans, Montréal devance maintenant Denver et Pittsburgh.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Taille des ententes de capital de risque

Envergure des ententes de capital de risque



Note : La valeur des ententes de l’année 2o13 pour Pittsburgh n’est pas incluse, car une transaction d’une importance disproportionnée masque le portrait habituel de ces deux villes à ces moments précis.  Source : Thomson Reuters.

Montréal recule d’un rang au classement pour ce qui est de la taille des ententes d’investissement de capital de risque, retrouvant son 12e rang d’il y a deux ans. Malgré une croissance de la valeur moyenne des ententes conclues dans la métropole québécoise (de 4,3 M$ à 4,8 M$), Toronto, qui faisait jeu égal avec Montréal l’an dernier, a vu la valeur de ses ententes moyennes passer à 5,8 M$, d’où le glissement de Montréal au classement.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Brevets

Brevets



Sources : Institut de la Statistique du Québec; United States Patent and Trademark Office.

Montréal conserve son 14e rang, devant Charlotte, pour ce qui est du
nombre de brevets par tranche de 100 000 habitants.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Nombre de diplômés en sciences, technologies, génie et mathématiques par 100 000 habitants (STGM)

Nombre de diplômés en sciences, technologies, génie et mathématiques par 100 000 habitants (STGM)



Sources : Enquête nationale auprès des ménages de 2011; American Community Survey.

Montréal progresse beaucoup pour ce qui est du nombre de diplômés en STGM, mais son rang demeure le même étant donné les améliorations constantes dans les autres villes comparables.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Classement des villes selon les indicateurs de la catégorie « innovation »



Source : Institut du Québec.