Qualité de vie

L’atout de Montréal : sa qualité de vie

La qualité de vie est le grand atout de Montréal. Montréal partage cette année le haut du classement avec Minneapolis. Elle est en tête pour ce qui est de la répartition des richesses, affiche le plus faible taux de criminalité et offre des logements abordables.

De plus, la métropole propose des modes de déplacement alternatifs. Bref, elle offre à ses résidents un environnement sécuritaire et de qualité.

Pourcentage de la population vivant sous le seuil de la pauvreté

Pourcentage de la population vivant sous le seuil de la pauvreté



Sources : Statistique Canada 2016; American Community Survey.

En ce qui a trait à ce sous-indicateur, Montréal demeure au dernier rang, les données canadiennes les plus récentes remontant à 2016. Le pourcentage de Montréalais vivant sous le seuil de la pauvreté est en effet en hausse, puisqu’il passe de 13,3 % à 18,9 % (les données canadiennes sont toutefois instables pour cette mesure). À Toronto, ce pourcentage grimpe également, passant de 15 % à 16,4 %. À Vancouver, il passe de 12,9 % à 16,1 %.

0
sur 15

Inégalités de revenu

Inégalités de revenus



Sources : Statistique Canada 2016; American Community Survey.

Au chapitre de l’inégalité des revenus, Montréal occupe le haut du  classement, tout comme l’an dernier. Malgré une légère hausse du ratio 95-2024 qui passe de 6,1 à 6,5, Montréal continue d’occuper le premier rang, tout juste devant Toronto et Minneapolis. En deux ans, Vancouver est passé du 3e au 9e rang.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Espérance de vie à la naissance

Espérance de vie



Sources : Le Conference Board du Canada (données pour les provinces canadiennes correspondantes); The Institute for Health Metrics and Evaluation.

En l’absence de nouvelles données, Montréal fait encore bonne figure au chapitre de l’espérance de vie à la naissance, conservant le 4e rang obtenu en 2016.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Coût du logement

Coût du logement



Montréal conserve son premier rang en ce qui concerne le coût du logement. La ville nord-américaine enregistre une baisse de 0,8 point de pourcentage pour ce qui est de la proportion de ménages consacrant plus de 30 % de leur revenu au logement, aujourd’hui à 24,6 %.

Sources : Enquête nationale auprès des ménages, 2016; American Community Survey.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Taux d’homicides par 100 000 habitants

Taux d’homicides par 100 000 habitants



Sources : Statistique Canada 2016; Federal Bureau of Investigation Uniform Crime Reports.

Les villes canadiennes, y compris Montréal, demeurent au sommet du classement en ce qui concerne le taux d’homicide, ayant une moyenne nettement inférieure à celle des villes américaines. De loin au premier rang grâce à un taux d’homicide de 35 % inférieur à celui de la ville de Toronto, deuxième au classement, Montréal voit son taux d’homicide passer de 1,16 à 1,02 par 100 000 habitants, ce qui reste toutefois supérieur à son record de 0,94 enregistré en 2014.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Qualité de l’air

Qualité de l’air



Source : Organisation mondiale de la santé, données de 2016 pour le Canada, et 2016 pour les US.

En l’absence de nouvelles données, le classement pour ce qui est de la qualité de l’air, mesurée en concentration de particules fines inférieures à 2,5 microns par mètre cube, demeure le même. Montréal reste donc au 12e rang, Toronto au 4e et Vancouver au 8e.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Utilisation d’autres modes de déplacement que l’automobile

Utilisation d’autres modes de déplacement que l’automobile



Sources : Enquête nationale auprès des ménages, 2016; American Community Survey.

Montréal se retrouve 2e au classement à ce chapitre, révèlent de nouvelles données de recensement, alors que Toronto qui était ex aequo est maintenant seule au premier rang. Les trois villes canadiennes analysées affichent d’ailleurs une nette avance sur leurs homologues américaines, près de 30 % de leur population utilisant d’autres modes de déplacement que l’automobile pour se rendre au travail.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Temps perdu dans la congestion routière

Temps perdu dans la congestion routière



Source : TomTom.

Montréal demeure en 10e position quant au temps perdu dans les embouteillages, le pourcentage de temps perdu dans le trafic étant passé de 26 % à 29 %.

0
sur 15

Rang nord-américain de Montréal

Classement des villes selon les indicateurs de la catégorie « qualité de vie »



Source : Institut du Québec.